Grands seniors

Je dédie le billet du mois aux « seniors » qui sont souvent découragés par les discours ambiants et souvent anxiogènes.

Traditionnellement, c’est une saison importante en matière de recrutement. En plus, cette année, notre moral est dopé par les promesses gouvernementales à venir pour créer des emplois.

Alors à vos CV et restez positifs !

L’avis des employeurs

Si l’on résume, leurs craintes sont les suivantes :
– des exigences salariales,
– une envie d’évoluer qui ne manquera pas de se faire sentir,
– des difficultés à s’adapter à un nouveau secteur, un nouvel environnement…


Grands seniors

J’avoue être mal à l’aise avec ce terme car en France on est considéré comme senior dès 45 ans ou dès lors que l’on peut revendiquer 10 ans d’ancienneté !

En fait, ce sont les seniors eux-mêmes qui se censurent (1) car pour la majorité des professionnels du recrutement, on est senior à 50 ans et les RH fixe la barrière à 55 ans.

Sachez que selon une étude très sérieuse, 45 ans est le bel âge cérébral.

En effet, une étude sur le (soi-disant) déclin cognitif des seniors a été publiée en 2012. Sitôt publiée, sitôt contestée car il a été prouvé que les résultats avaient été tronqués (1). En fait, 25% des hommes et 30% des femmes de cette cohorte ne présentaient aucun déclin cognitif.

Par conséquent, sachez que vous êtes au « top » à 45 ans et plus. Votre cerveau mature et celui d’un expert !
Les atouts des seniors

Sans plus tarder, voici les points forts des seniors, à revendiquer (CV, lettre, entretien) :

– maturité est synonyme de recul, grâce à votre expérience de la vie/professionnelle,
– vous avez forcément une aisance (posture, verbale…) qui rassure,
– rapidement opérationnel, vous allez à l’essentiel,
– profil d’autant plus intéressant par votre expérience multi-sectorielle,
– votre séniorité permet de gérer une équipe de cadres que l’on ne confierait pas spontanément à une jeune recrue.


Les perspectives

Je vous laisse le soin de chercher par vous-même les nombreux dispositifs d’aide ou de les redécouvrir dans les mois qui viennent puisque nous sommes à l’heure du changement…

Dans l’attente, je vous cite les perspectives qui s’offrent plus facilement à vous lorsque vous êtes un senior à la carrière « bien remplie » :

– rebondir en changeant de région et de vie,

– créer son entreprise (et réaliser un rêve professionnel),

– reprendre une entreprise et se renseigner auprès de :

cession d’entreprises
CRA
FUSACQ

– se lancer dans la franchise (à voir le salon annuel de la franchise et le salon des franchises du virtuel, c’est bientôt, le 29 mai 2017 !
Je souhaite un franc succès à ceux qui cherchent et j’en profite pour remercier mes fidèles lecteurs pour leurs nombreux messages et commentaires, par courriel et sur cet espace. N’hésitez pas, continuez à commenter et à diffuser !
Auteur : Léa Riposa
Publié le 18 mai 2017.
(1) Etude de 2013 par l’Association à Compétences égales sur le thème « Les séniors et l’accès à l’emploi ».
(2) Étude de l’INSERM et de l’University College de Londres, publiée en janvier 2012 dans le British Medical Journal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces HTML balises et attributs :

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.