Comment bien choisir son coach ?

Chère Sabine, récemment j’avais souhaité sensibiliser mes lecteurs à la nécessité du réseau, c’est justement lors d’une réunion réseau que nous avons fait connaissance.

J’avoue avoir été conquise par votre discours très professionnel et votre humilité !

J’ai donc très envie de contribuer à faire connaitre votre approche car les coaches sont légion mais comment choisir le coach qui nous convient ? Alors à vous la parole !


LCE : Bonjour Sabine, pouvez-vous nous dire un mot sur vous ?

S J.-D. : tout d’abord je voulais vous remercier de la qualité des échanges que nous avons eus : professionnels et authentiques !

Je suis coach de dirigeants et de managers de PME et TPE ainsi que de grands comptes depuis 10 ans.

Dans ma vie professionnelle, j’ai eu trois axes de développement.

1. Juriste de formation initiale, j’ai travaillé pendant plus de 20 ans au ministère de l’Industrie et dans des Autorités Administratives Indépendantes

2. Simultanément, j’ai travaillé dans la formation de dirigeants en termes de développement personnel et de prise de parole en public au sein de Dale Carnegie Training où je suis Master Trainer. Aujourd’hui, j’anime des stages sur la composante humaine du management ainsi que sur l’impact de la prise de parole en public. De plus, je propose des ateliers sur des thèmes comme « Rendez les gens heureux de votre refus en vous affirmant de façon motivante !  » ou « Comment donner de la reconnaissance non financière dans l’entreprise »  …

3. Enfin, j’accompagne des dirigeants et managers, pour cela, je suis certifiée d’une école de coaching reconnue : International Mozaik. Je suis également expert PCC Professional Coach Certified au sein d’une fédération de coachs : International Coach Federation.

Jusqu’en 2017, j’ai été présidente pour l’antenne Paris Ile de France de cette fédération de coachs.

 

LCE : Il est rare de rencontrer un coach qui se présente avec un « pitch » à la fois très limpide, efficace et aussi humble, cette posture est-elle d’emblée représentative de votre approche ? Pouvez-vous nous éclairer ?

S J.-D. : J’ai envie de répondre positivement à votre question. Je suis juriste de formation et j’ai longtemps pratiqué le droit. Je suis donc rigoureuse dans ma pratique de coach.

Je double cette rigueur par une intuition que j’ai beaucoup travaillée et qui s’est construite avec mon expérience. Cela a même fait l’objet de mon mémoire de certification de coach : « l’intuition comme outil de coaching » .

En effet pendant mon activité de juriste, un soir par semaine, j’animais un stage de communication et de prise de parole en public. 40 à 45 personnes participaient et parlaient chacune deux fois devant l’auditoire d’un sujet préparé à l’avance. Ils avaient entre 90’’ et 120’’ pour développer leur sujet, la plupart du temps orienté sur leur business. Je devais ensuite retourner devant l’auditoire pour faire à chacun un feed back positif sur leur intervention.

J’ai donc entendu, vu, ressenti plus de 3500 interventions de dirigeants ou managers. C’est ainsi que je peux travailler avec mes clients de façon rigoureuse et intuitive.

Mon accompagnement leur permet d’augmenter leur efficacité managériale et professionnelle. Je travaille sur leur posture de dirigeant, de leader et leur savoir être.

L’accompagnement de mon client est dans le croisement de sa personnalité et de l’environnement professionnel : je ne vais pas dans sa vie privée.


LCE : Je suis convaincue qu’un coach apporte un mieux-être professionnel indispensable avant de franchir certains caps. Pour 
permettre à d’autres cadres de choisir leur coach en toute sérénité, pouvez-vous nous indiquer comment choisir ? De quelles qualifications faut-il s’assurer par exemple ?

S J.-D. : Il y a trois conditions que doit remplir un coach :

1. Avoir fait une école de coaching et en sortir certifiée ; donc il faut demander dans quelle école le coach a été formée et vérifier si elle existe,

2. Adhérer à une fédération de coach ; il en existe trois : ICF (International Coach Federation), EMCC (European Mentoring & Coaching Council) et SFC (Société Française de Coaching),

3. Etre supervisé : la supervision consiste, soit individuellement soit collectivement, à se faire accompagner sur son geste et sa pratique professionnels.

Si le coach rempli ces trois critères vous avez l’assurance de sa professionnalisation.

Un quatrième critère important : il faut se sentir en confiance avec le coach choisi !


LCE : Un cadre qui se sent à l’étroit dans sa fonction et qui cherche à évoluer vers un poste de dirigeant peut-il s’adresser à vous ? Je vous pose la question car on en a tous rêvé un jour mais …

S J.-D. : Comme je le disais plus haut, mon accompagnement permet aux cadres, managers, dirigeants d’augmenter leur efficacité managériale. Donc le cadre qui souhaite évoluer vers un poste de dirigeant a tout intérêt à se faire accompagner pour aller vers son objectif.

Le coach travaille sur le « comment » et non sur le « pourquoi » qui relève de la psychothérapie. Et il y a une relation de partenariat entre le client et moi : je pose les questions et le client cherche les réponses.

En tant que coach nous ne sommes pas des « sachants » ! Nous sommes des partenaires.


LCE : Pouvez-vous nous en dire plus sur le déroulement d’un accompagnement par vos soins ?

S J.-D. : Tout d’abord, je rencontre le futur coaché pour m’assurer que nous avons envie de travailler ensemble.

Lorsque l’accompagnement est prescrit par la hiérarchie, je rencontre le N + 1 avec le coaché pour déterminer l’objectif que le N + 1 souhaite voir atteindre par son collaborateur ainsi que les indicateurs de résultat.

La ou les deux premières séances servent à la présentation du coaché ainsi qu’à la détermination de son objectif et des indicateurs de résultat : comment la hiérarchie, les collaborateurs, l’entourage professionnel verront que l’objectif est atteint.

Puis les séances se déroulent et je termine par une autre réunion tripartite entre le N + 1, le coaché et moi lorsque l’accompagnement est prescrit par l’entreprise.

Le cadre de mon accompagnement est le suivant :

  • 6 mois qui deviennent 9 mois souvent à cause des vacances,
  • Avec une séance d’une heure et demi toutes les 15 jours et un téléphone possible entre chaque séance,
  • 12 séances avec une tripartite au début et à la fin.
Un contrat est toujours signé entre le coaché et moi, même si le coaching n’est pas prescrit par l’entreprise.


LCE : Est-ce que tous les cadres peuvent vous contacter ou conseillez-vous des profils en particuliers ?

S J.-D. : Tous les cadres peuvent me contacter ; dans un premier entretien de ¾ d’heure gratuit, nous voyons si nous avons envie de travailler ensemble. Si je constate que je ne suis pas la mieux placée pour accompagner le cadre sur sa problématique, je les oriente vers d’autres coachs. En tant que past président d’International Coach Federation, j’ai un large réseau de coaches.


L.C.E. : Comment fait-on pour vous contacter Sabine ?

S J.-D. : Vous pouvez m’appeler au 06 64 10 04 52 ou m’envoyer un mail à jordandassonville@gmail.com
Site : www.jdperformance.fr

 

Interview réalisée le 22 janvier 2018 par Léa Riposa, publication le 15 février 2018.

Une suggestion sur “Comment bien choisir son coach ?

  1. Martine Volle

    J’aime bien la croisée d’activités de Sabine, l’une professionnelle, le coaching tourné vers les objectifs d’autrui et l’autre bénévole, la présidence d’une association qui permet de mettre en pratique une forme de management à la fois encadrante et souple. Les deux interrogent nos manières d’accompagner, avec ou sans pourvoir hiérarchique. Bravo ! Martine Volle

  2. LICCIARDI

    Je connais bien Sabine Jordan et la précision dont elle fait preuve dans cet article montre une de ses qualités. Il y en a beaucoup d’autres.
    Pour les personnes à la recherche d’un coach à Paris, elle est indiscutablement une personne de référence.
    J’ai aimé cet article.
    Joël LICCIARDI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces HTML balises et attributs :

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>