Coaching : Gestion du stress

LCE-coachLCE a pour vocation de mettre les compétences marketing au service des PME, des porteurs de projet et des cadres en mobilité afin de leur permettre de réaliser leurs objectifs rapidement.

Pour autant, l’efficacité de ces méthodes ne doit pas faire oublier que la création d’une entreprise ainsi que le difficile exercice de la recherche d’emploi impliquent de se mesurer à l’autre, autant de situations de stress qui méritent parfois de se faire accompagner.

Quand le marketing crée des opportunités, un coaching ciblé vous apportera un mieux-être professionnel. C’est pourquoi j’ai décidé d’inviter Nicolas Calleux qui inaugure notre nouvelle catégorie  » Coaching emploi ».


LCE : Bonjour Nicolas, pouvez-vous nous dire un mot sur vous ?

N.C. : Je suis aujourd’hui coach et formateur après un parcours de plus de vingt ans dédié au développement des talents. Tout d’abord au service des artistes dans l’industrie discographique puis dans la formation et l’accompagnement. J’ai notamment fondé un cabinet spécialisé dans l’intervention d’artistes dans les entreprises avant de diriger un organisme de formation spécialisé dans l’expérience client.

Je suis indépendant depuis deux ans et j’interviens en coaching et en formation auprès de managers et d’équipes sur des thématiques liées au changement, au management et aux relations interpersonnelles.


LCE : Il existe de nombreux coaches professionnels, quel est votre domaine de compétences spécifiques ?

N.C. : Ma conviction est qu’il est impossible de changer l’autre, difficile de changer soi-même, mais que l’on peut intervenir sur la façon dont on vit et dont on gère sa relation à soi-même et à l’autre.

J’utilise volontiers les modèles centrés sur ce qui se passe dans une relation plutôt que les modèles centrés sur l’analyse psychologique des individus : analyse transactionnelle, approche systémique et communication non-violente par exemple.


LCE : J’ai constaté un problème de gestion de stress lors de l’entretien de recrutement, que ce soit chez des cadres expérimentés qui ne sont plus rompus à l’exercice ou chez des jeunes qui cherchent un premier contrat. En tant que coach, quelle est tout d’abord votre définition du stress ?

N.C. : Le stress se manifeste lorsque l’individu a le sentiment que ses ressources et ses capacités ne lui permettent pas d’atteindre ses objectifs ou les objectifs qu’on lui fixe. Le stress peut être bénéfique lorsque le déséquilibre est léger, il pousse alors la personne à donner un coup d’accélérateur pour combler le déficit.

En revanche, lorsque le déséquilibre ressenti est lourd, il devient problématique : perte de confiance, découragement, dévalorisation, repli sur soi, perte de repères, pensées défaitistes…

Les demandeurs d’emploi aujourd’hui mettent souvent longtemps à retrouver un poste. Ils ont essuyé des refus, passé des entretiens plus ou moins agréables, les media et leur entourage présentent une situation de l’emploi catastrophique. Il est difficile dans ces circonstances d’aborder l’entretien d’embauche avec optimisme, et on y va souvent avec l’impression que c’est l’entretien de la dernière chance, ce qui renforce le stress.

 

LCE : Concrètement, est il possible avec un accompagnement ciblé de venir à bout de ce stress de l’entretien ?

N.C. : Je dirais plutôt gérer ce stress qu’en venir à bout. Ma conviction est qu’il est possible de voir la situation autrement, de dédramatiser l’entretien, de se recentrer sur l’objectif premier de l’entretien d’embauche qui est de donner envie à son interlocuteur.

L’entretien est une pièce de théâtre dans laquelle le recruteur va tenter en une heure de mieux connaître le candidat et ses compétences, mais aussi de voir comment il résiste à la pression, à la déstabilisation, et comment il gère telle ou telle situation. On peut se préparer en mettant au clair la nature de la relation recruteur-candidat et en apprenant à mieux gérer cette relation pour la tourner à son avantage.


LCE : La gestion du stress est donc possible, le stress n’est pas une fatalité ?

N.C. : J’aimerais répondre oui sans réserve mais je modère ma réponse. Je suis conscient que tout ceci est plus facile à dire qu’à faire et que certaines personnes qui vivent une réalité réellement difficile auront du mal à aborder l’entretien avec optimisme et légèreté.

Dans de nombreux cas, le coaching est efficace, mais il a également ses limites. Il peut s’avérer nécessaire d’envisager d’autres formes d’accompagnement.


LCE : Avez-vous des programmes spécifiques pour les cadres ?

N.C. : Lorsque je travaille avec des cadres, je m’appuie sur ma propre expérience de cadre dans des entreprises de toute taille, ainsi que sur les accompagnements que j’ai réalisés avec certains d’entre eux. Cependant, je ne pense pas que le stress éprouvé par un cadre soit de nature spécifique, ou qu’il existe un programme qui convienne à tous les cadres. Chaque situation est particulière et nécessite une approche sur mesure.

Interview réalisée le 25 septembre 2015 par Léa Riposa.
Si vous voulez poursuivre l’échange ou bénéficier des compétences de Nicolas Calleux (Nicolas Calleux Coaching Formation), n’hésitez pas à le contacter directement sur les réseaux professionnels Linkedin ou Viadeo.

Pour d’autres informations, je vous invite à me contacter sur ce site.

Billet publié le 28 septembre 2015.

Une suggestion sur “Coaching : Gestion du stress

  1. Jessica

    Merci pour cet article. Le stress est l’un des plus grands facteurs qui fait d’un entretient d’embauche un vrai fiasco, cependant, il est difficile de le maîtriser.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces HTML balises et attributs :

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>